Trucs et astuces pour rendre vos menstruations plus agréables

Par Vanessa Primeau - April 18, 2018
Crédits: Crédits : Instagram, The DIva Cup

J’avais 14 ans lorsque j’ai eu pour la première fois mes règles. Mon école secondaire accueillait une soirée et je faisais partie du comité d’organisation. Je venais tout juste d’enfiler mon outfit et je posais les dernières décorations dans la salle en attendant que mes amies me rejoignent : c’est à ce moment-là que mon corps a décidé de me permettre officiellement de procréer. Yeah. J’ai appelé ma mère en pleurant pour qu’elle m’apporte des vêtements dans lesquels me changer. Avec chance, elle m’a épargné une quelconque conversation sur mes nouvelles responsabilités et elle m’a juste prise dans ses bras pour me réconforter.

J’ai appris le reste par moi-même en posant des questions autour de moi à mes amies plus expérimentées. J’ai inséré mon premier tampon grâce aux encouragements de mon amie Jasmine de l’autre côté de la porte de la salle de bain et j’ai retiré pour la première fois ma coupe menstruelle en pleurant au téléphone avec ma meilleure amie Alexandrine. Même si j’étais la dernière de mes amies à avoir ses règles, nous n’en parlions jamais très ouvertement et je ne connaissais rien du syndrome du choc toxique ou de l’impact écologique des protections hygiéniques jetables.

Aujourd’hui, ce sujet dont on parlait peu est devenu une vraie préoccupation pour toutes, brisant peu à peu les chaînes de ce tabou.
Chez TPL on a décidé de vous faire un court guide, pour couvrir plusieurs questions essentielles, que vous vous posez peut-être encore, sur les différentes alternatives possibles de protection périodiques ainsi que sur quelques astuces pour mieux vivre cette période accumulées au fil du temps.
Voici donc 15 trucs et astuces pour vous faciliter la vie lors de cette fameuse semaine que l’on ne connait toutes que trop bien.

 

La coupe menstruelle DivaCup

Crédits: Crédits : Instagram, The Diva Cup

Dans les dernières années, la popularité de la coupe menstruelle a monté en flèche très rapidement.

Chez TPL, du moins pour la majorité des collaboratrices, la coupe menstruelle a été adoptée et est devenue une indispensable.

La coupe est un dispositif intra vaginal qui permet de récolter le sang menstruel. Elle est fabriquée en silicone chirurgical et, au Canada, la coupe menstruelle est considérée comme un dispositif médical.
Ainsi, actuellement, seule la Diva Cup est autorisée à la vente. Celle-ci est disponible en deux tailles : la première est pour les personnes de moins de 30 ans qui n’ont jamais accouché, la deuxième est pour les personnes ayant plus de 30 ans ou/et ayant accouché.
Elle est vendue avec une petite pochette pour la transporter où que vous alliez. Pour la nettoyer, rien de plus simple, il suffit de la rincer à l’eau entre chaque utilisation.

Les avantages de la coupe menstruelle

Crédits: Crédits : Instagram, The Diva Cup

Il y a plusieurs avantages à la coupe menstruelle. D’abord, comme elle est réutilisable, elle garantit zéro déchet lié aux protections périodiques. Ok, vous aurez tout de même besoin de recycler son contenant d’achat mais that’s it.

Ensuite, c’est bien plus économique. Si elle coûte près de 40$ à l’achat (on peut se la procurer sur Amazon.ca ou dans tout bon Jean Coutu/ Pharmaprix qui se respecte), la coupe menstruelle s’avère être plus économique sur le long terme puisqu’elle vous évite d’aller à la pharmacie à chaque mois acheter des protections jetables.

Ensuite, voici une petite liste (non exhaustive) d’autres avantages de la coupe :

  • Dépendant de son flux, on peut la garder plus longtemps qu’un tampon ou une serviette.
  • Comme le sang ne s’oxyde pas, il n’y a pas d’odeurs!
  • Pas de produits chimiques qui assèchent ou perturbent la flore vaginale.
  • On peut faire du sport en la portant et elle se s’imbibe pas d’eau chlorée à la piscine comme le tampon.
  • Pas besoin de trainer son sac aux toilettes et de trouver des subterfuges pour camoufler ses protections périodiques lorsque vous allez aux toilettes : changer sa coupe est très subtil!
  • Pas besoin de se balader avec une protection pleine de sang si une poubelle n’est pas disponible à proximité. Très pratique en camping ou en voyage!
  • On libère de l’espace dans sa salle de bain!
  • On peut dormir tout.e nu.e!
  • La coupe est très discrète : pas de cordelettes ni d’ailes sur la culotte.

Enfin, les rapports oraux et les caresses peuvent se pratiquer même si la coupe est insérée… De quoi rendre le début de son cycle un peu plus agréable, si vous voyez ce qu’on veut dire #Winkwink.

Les inconvénients de la coupe menstruelle

Crédits: Crédits : Instagram, The DIva Cup

Si la coupe menstruelle possède un joli lot d’avantages, elle peut aussi donner lieu à quelques inconvénients.

Avant de vous lancer dans cette grande aventure de la cup (son autre petit nom), assurez-vous d’être assez à l’aise avec votre corps. En effet, il vous faudra glisser vos doigts à l’entrée de votre vagin pour l’insérer et la retirer; vous voyez ce que ça implique ? Parfaitement, du sang sur les doigts.

Aussi, vous comprendrez très vite qu’il est nécessaire d’avoir accès à un point d’eau pour laver sa coupe et ses mimines. Sinon, ayez une bouteille d’eau sur vous. Je vous promets que vous serez très vite ravie d’avoir pensé à apporter votre petite bouteille d’eau.

Autre petite complication possible, soyez très vigilante : il faut faire attention à ne pas laisser tomber la coupe dans l’eau des toilettes et redoubler de prudence lorsque celle-ci est automatique #HistoireVécue.

Aussi, la coupe demande un peu de pratique et de détextérité. D’où le besoin d’être à l’aise avec son corps. Au début, il vaut mieux protéger sa culotte avec une serviette au cas où il y aurait des fuites dûes à une coupe mal placée. Rapidement, on devient plus à l’aise avec le dispositif et on peut mettre de côté sa serviette et dormir sans culotte la nuit.

Enfin, elle ne convient pas à tout le monde. Eh non, la coupe n’est pas magique : elle n’est pas adaptée à tous les vagins ni tous les styles de vie!

Conseils pour mettre en place sa coupe menstruelle

Crédits: Crédits : Instagram, Banginart

La très grande majorité des ami.es avec qui j’ai discuté de la coupe menstruelle m’ont affirmé avoir eu quelques difficultés à l’insérer et à la retirer les premières fois. Il faut non seulement un peu de pratique, mais aussi une bonne connaissance de son corps et de son vagin. La façon d’appliquer confortablement sa coupe est différente d’une personne à l’autre, mais voici quelques conseils pour que l’insertion se passe le plus sereinement possible :

Trouvez une position accroupie dans laquelle vous êtes confortable et soyez, surtout, détendue. Aussi simple cela puisse-être à dire, vous remarquerez très vite qu’être détendue vous aidera de manière spectaculaire à ne pas hésiter une fois votre cup en main.

Il existe plusieurs manières de plier sa coupe, le choix du pliage est alors à la discrétion de chacune. La plus répandue reste le pliage en forme de C. Il suffit d’aplatir votre cup et de la plier en deux.

Ensuite, d’une main, on écarte les lèvres de son vagin et de l’autre, on insère la coupe à l’entrée de son vagin. On vous conseille de ne pas hésiter à la tourner un peu pour s’assurer qu’elle est bien mise en place. C’est à cette étape-là que vous pourrez jauger de la nécessité de la pousser un peu plus loin ou non.

Si on sent la coupe ou un quelconque inconfort, il vaut mieux tenter de l’insérer de nouveau.

Pour plus de confort, beaucoup d’utilisatrices ont coupé la tige de retrait pour éviter de la sentir. C’est vraiment comme vous le sentez !

Conseils pour retirer sa coupe menstruelle

Crédits: Crédits : Instagram, Carinne Chambers Saini

La première fois que j’ai retiré ma coupe, ça ne s’est pas très bien passé. Couchée sur le tapis jaune de ma salle de bain, j’ai fini par appeler ma meilleure amie parce que j’avais l’impression que ma coupe ne voulait pas sortir. Pourtant, avec un peu de pratique, rien n’est plus simple.

Lorsque la coupe est pleine (promis on ne glousse pas en écrivant ça), c’est le bon moment de la retirer. Si elle n’est pas pleine, retirez-la au bout de 6heures environ.

Pour la retirer, il suffit d’insérer ses doigts dans son vagin et de pincer la cup pour annuler l’effet ventouse.

On vous conseille fortement de faire toute cette étape au-dessus des toilettes pour éviter toute catastrophe et pour pouvoir verser le sang contenu dans la coupe directement dans les toilettes.

On peut trainer une bouteille d’eau pour la nettoyer avant de l’insérer de nouveau.

Ici encore, on écarte bien les jambes et on reste surtout détendu.e.

La douche est un bon endroit pour changer sa coupe en toute tranquillité. Cela permet aussi de nettoyer le sang qui aurait coulé.

À la fin de ses menstruations, on stérilise sa coupe menstruelle durant 7 minutes dans de l’eau bouillante. Sachez qu’il existe aussi des stérilisateurs au microondes. Personnellement, je la glisse entre les fils d’un fouet que je fais bouillir dans l’eau d’une casserole (uniquement prévue à cet effet).

Les serviettes et protège-dessous lavables

Crédits: Crédits : Instagram, Waste Free With Me

Voici la deuxième option la plus populaire chez les auteures de TPL : les serviettes et protège-dessous lavables.

C’est simple et plus écologique, on nettoie tout simplement à la fin de ses menstruations les serviettes de tissu plutôt que de jeter aux poubelles des protections périodiques. Comme la coupe menstruelle n’est pas adaptée à tous les corps, les serviettes et protège-dessous lavables sont la solution environnementale parfaite. Choisissez-les dans un matériau biologique (on fait attention à notre flore s’il-vous-plaît!) et changez-les quand cela est nécessaire.

On peut se procurer une petite pochette imperméable pour transporter votre serviette réutilisable avec lorsqu’elle est pleine et, une fois arrivé.e à la maison, on la lave tout simplement à l’eau froide. On peut adopter le protège-dessous lavable en complément de la coupe ou de l’éponge menstruelle.

Plusieurs compagnies locales proposent à la vente cette alternative.

Öko Créations est une compagnie québécoise qui propose de nombreuses alternatives aux soins quotidiens. Outre des serviettes et protège-dessous lavables, le site propose des mouchoirs, des tampons démaquillants et des sacs à fruits et légumes, mais aussi plusieurs produits pour rendre votre salle de bain plus verte.

Il en est de même pour la compagnie La girafe bleue, qui établie à Bonaventure, produit à la fois des serviettes, des protège-dessous ainsi que des culottes pour les menstruations.

Les sous-vêtements menstruels

Crédits: Crédits : Instagram, La girafe bleue

À leur sortie, les sous-vêtements menstruels avaient beaucoup fait jaser. Grâce à une matière absorbante et imperméable, le fond de la culotte peut contenir jusqu’à un tampon de liquide tout en restant sec et confortable.

Ils ont souvent différentes capacités d’absorption passant d’un demi-tampon (de pair avec une coupe menstruelle, une éponge ou un tampon par exemple) à deux tampons pour un flux plus important.

Il faut simplement essorer et laver la culotte à l’eau froide, puis la passer au lavage au moment voulu.

La marque la plus connue proposant ce genre de sous-vêtements est Thinx. Petit plus, la marque est ultra-inclusive et propose même des sous-vêtements menstruels masculins.

Pour un achat local, La girafe bleue, dont nous avons déjà parlé, propose aussi des sous-vêtements menstruels super jolis. Pour augmenter la capacité d’absorption des sous-vêtements, on peut attacher à l’aide de boutons pression une protection supplémentaire de bambou. Selon son flux et le moment de son cycle, on choisit des culottes plus ou moins absorbantes.

L’éponge menstruelle

Crédits: Crédits : Instagram, Natural Intimacy

Ce n’est pas une technique très populaire, mais cela vaut quand même la peine d’en parler.

Il s’agit d’un dispositif interne et, comme le tampon, l’éponge absorbe le sang menstruel. On la stérilise et on la mouille un peu avant de l’insérer dans son vagin.

Durant ses menstruations, on la retire régulière pour l’essorer, la nettoyer, puis l’insérer de nouveau. Elle a l’avantage d’être très confortable puisqu’elle est bien plus souple que la coupe ou le tampon.

On préfère l’éponge de mer qui est naturelle et sans produits chimiques. Elle se réutilise, mais on doit la changer entre 6 mois et un an d’utilisation.

Comme la coupe, on doit être à l’aise de toucher son vagin ainsi que son sang menstruel, car il est nécessaire d’y insérer ses doigts pour insérer et retirer l’éponge. Certaines personnes la préfèrent, car il est possible de pratiquer la pénétration vaginale tout en la portant.

Attention, cependant L’éponge n’est pas recommandée aux personnes portant le stérilet. Si ce nouveau moyen de protection périodique vous intéresse, vous pouvez vous le procurer, entre autres, sur Amazon.ca pour quelques 45$.

Les protections 100% coton

Crédits: Crédits : Instagram, Tamflobox

Le fait que les tampons et les serviettes soient blanchis à l’aide de dérivés de chlore et que de nombreux pesticides soient utilisés afin de faire pousser plus rapidement le coton est aujourd’hui assez connu.

Alertées par plusieurs organismes, il est difficile de prétendre aujourd’hui qu’on ne sait pas ce qu’il se passe dans le processus de fabrication de nos serviettes hygiéniques et autres tampons.

Pourtant, aujourd’hui, malgré de nombreuses campagnes, les compagnies ne sont toujours pas dans l’obligation d’inscrire la composition de leurs produits.

Afin d’augmenter la capacité d’absorption des tampons, des fibres artificielles ont été ajoutées, telles que la rayonne, qui laisse des résidus à l’intérieur du corps. Sympa, non ?
Néanmoins, les coupes menstruelles, serviettes réutilisables et éponges ne sont pas des protections hygiéniques adaptées à tous les vagins ni à tous les modes de vie. Pour éviter le pire, on peut choisir des protections biologiques, 100% coton.

Natracare a été la première compagnie à mettre en vente des tampons en coton certifié biologique. La marque propose aussi des protège-dessous et des serviettes. Pour des produits biologiques et certifiés 100% coton, il faut compter entre 6 et 10$. Une bonne partie de la gamme peut se trouver sur Amazon.ca.

Thinx aussi propose des tampons en coton biologique pour 7,80$ la boîte de 8.

Les applicateurs pour tampons réutilisables

Crédits: Crédits : Instagram, Dameforgood

Même si nous parlons de plus en plus de méthodes alternatives aux protections hygiéniques périodiques dites classiques, les tampons restent pour quelques-un.es d’entre nous la meilleure option.

Ils sont faciles à transporter et à gérer.

En plus, honnêtement, parfois, nous n’avons pas envie de compliquer les premières journées de notre cycle, déjà assez mouvementées. Néanmoins, pour des raisons environnementales, plusieurs compagnies ont repensé cette protection hygiénique.

En effet, la plupart des applicateurs en plastique contiennent des phtalates, des substances chimiques nocives tant pour la santé que l’environnement. Ce qui pousse les compagnies à innover en matière de protection.

Aussi, la compagnie Thinx, connue pour ses sous-vêtements menstruels, proposera bientôt le re.t.a, un applicateur en silicone (déroulez jusqu’en bas pour trouver plus d’informations concernant le re.t.a).

Enfin, depuis le début 2018, la compagnie britannique Dame a lancé un projet Kickstarter afin de pouvoir bientôt proposer le D,  un applicateur réutilisable de tampons. Pour vous renseigner ou participer à la campagne de socio-financement, vous pouvez vous rendre sur leur page en cliquant .

Le flux menstruel libre

Crédits: Crédits : Instagram, Fishblk Jewfish

Le flux menstruel libre est une option dont on parle généralement assez peu. Aussi parfois appelé « flux intuitif », la méthode est gratuite et garantit zéro déchet.

En plus, avec cette méthode, nos vagins ne sont exposés à aucun produit chimique. Si on réussit à bien le pratiquer, cette méthode ne demande aucune contrainte matérielle, le rêve!

Le flux menstruel libre est aussi fort pratique pour les personnes ayant des menstruations très irrégulières. Plutôt que de toujours se protéger avec des protections, on apprend à reconnaître les moments où on doit aller aux toilettes.

Évidemment, la technique n’est pas adaptée pour tous les modes de vie, mais il demeure un moyen intéressant d’apprendre à connaître son corps.

Certaines personnes décident aussi tout simplement de ne pas utiliser de protection durant la nuit : une petite serviette en dessous de ses fesses suffit à ne pas tacher ses draps et à laisser son entrejambe respirer.

Si vous voulez en savoir plus sur cette méthode, je vous invite à lire le test d’une collaboratrice de TPL, vous verrez.

Télécharger une application pour téléphone

Crédits: Crédits : Instagram, Clue App

Depuis l’adoption d’une application de type Period Tracker dans mon téléphone, j’ai l’impression de beaucoup mieux comprendre mon cycle menstruel. Elle m’a permis de réunir des informations pertinentes sur mon flux, mes habitudes alimentaires, ma forme physique et mon état mental en plus de prévoir le début de mon cycle.

Elle permet aussi de relever mes activités sexuelles et physiques, mes moyens de contraception et mes rendez-vous médicaux. L’application intelligente devient de plus en plus précise au fil des utilisations. J’utilise Clue, mais certaines de mes collègues préfèrent Period Tracker. Vous pouvez télécharger plusieurs applications et choisir votre préférée après quelques utilisations.

Pour moi, elle est devenue une alliée importante non seulement de mes menstruations, mais plus généralement de mon bien-être puisqu’elle permet de noter les changements de mon corps et me permet d’enregistrer des informations importantes concernant ma santé.

Vous pouvez le faire aussi sur un calendrier, mais l’application rend la prise de notes vraiment plus simple et intuitive.

Bidet, douche et Tushy

Crédits: Crédits : Instagram, The Little Red Heart

De tous les produits présentés dans cette galerie, le bidet est pour moi l’appareil qui a le plus changé mon rapport à mes menstruations. Pouvoir nettoyer régulièrement mon entrejambe a réduit le nombre d’infections et de vaginites dont je souffrais auparavant en plus de me sentir beaucoup plus à l’aise durant mes menstruations peu importe la protection utilisée.

Puisque le bidet n’est pas très commun, certaines personnes utilisent une douche-téléphone au-dessus des toilettes afin de laver leur vulve (aucun savon n’est nécessaire ni même recommandé, juste un peu d’eau suffit).

Récemment, sur TPL, on vous présentait une super alternative au bidet tout simple : le Tushy. Facilement installable sur la plupart des toilettes, il produit un jet d’eau pour nettoyer tant ses fesses que sa vulve.

Plus besoin de papier de toilette, juste d’une serviette pour se sécher par la suite. C’est plus doux, confortable, économique et écologique, que demander de plus?

La technologie Livia

Crédits: Crédits : Instagram, Ubbness

Un dispositif électronique qui permet de réduire voire de supprimer totalement les crampes menstruelles ? On dit oui et mille fois oui.

Livia est un nouveau dispositif électronique permettant de réduire les crampes menstruelles.

Il intercepte les signaux de douleur entre le système reproducteur et le cerveau en émettant des petites pulsions. Il faut appliquer sur son ventre, au niveau de la douleur, les émetteurs qui ressemblent à de petites fleurs.

De plus, contrairement aux médicaments, le soulagement est immédiat et le corps ne peut pas s’y habituer. Il permet ainsi de consommer moins d’antidouleurs durant le début de son cycle et de réduire, voire éliminer complètement, les douleurs liées au cycle menstruel.

Le dispositif est très discret, il se place sous les vêtements et peut se porter toute la journée. Il est rechargeable via un câble USB et il se vend en plusieurs couleurs chouettes. On peut aussi régler l’intensité des pulsions afin de l’adapter à ses douleurs!

Le système a été approuvé par Santé Canada et est disponible en ligne sur Amazon.ca pour 199$.

Autres petits conseils

Crédits: Crédit : Instagram, Sable et Raisin

Personnellement, je mange comme une ogre lorsque mes menstruations se pointent le bout du nez. Ce n’est pas comme si c’était les jours les plus agréables de mon cycle, alors j’essaie de ne jamais avoir faim en plus en emportant avec moi des collations.

Aussi, durant mes menstruations, ma bouillote devient ma meilleure amie. Je l’apporte partout avec moi et elle détend mon dos alors que je travaille.Vous pouvez aussi vous créer à la maison une alternative à la bouillote en enfermant dans un sac de tissu du riz, de l’orge, des pois chiches et même des noyaux de cerises que vous pourrez tout simplement passer environ une minute au micro ondes. C’est pratique et facile à apporter partout avec soi!

Certains aliments sont recommandés pendant ses règles. On aime les aliments riches en calcium, magnésium, potassium, oméga-3 et en graisses insaturées : poisson, graines de lin, avocat, huile d’olives, brocoli, épinard, noix.

On évite de manger trop salé et de boire du café afin de rester hydraté.es. L’important est quand même de se faire plaisir et d’écouter son corps!

Hey there!

Forgot password?

Forgot your password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Close
of

Processing files…