Ton Petit Look

Guide pratique des choses à faire et à ne pas faire à l’Halloween

Par Ton petit look - October 19, 2018
Crédits: Source: instagram @gisele

L’Halloween. Possiblement la fête la plus divertissante et surprenante de l’année. C’est la soirée où tu peux être quelqu’un d’autre, démontrer ta créativité et sortir ton fou. Pourtant, j’ai personnellement détesté l’Halloween jusqu’à tout récemment. Pourquoi? Le manque de temps et d’argent m’empêchait d’investir dans un costume qui prouverait à tous mon côté créatif. On ne comprenait jamais en quoi j’étais déguisée, parce que je piochais l’entièreté de mon costume dans ma garde-robe. Plus jeune, mes costumes de fées et des princesses étaient scrappés par les polars que ma mère me forçait à porter sous mon costume, histoire de prévenir une pneumonie certaine. Ce traumatisme m’a suivie jusqu’à aujourd’hui. Pourtant aujourd’hui, j’ai finalement compris qu’en matière de costume il y a quelques règles élémentaires à respecter. Des règles basiques, disons, qui ne semblent pas être entendues et comprises de tous. À l’approche DU moment de l’année pour toutes les âmes créatives, j’ai jugé bon de vous préparer un petit guide pratique des choses à faire et à ne pas faire pour passer une fête d’Halloween exceptionnelle. 

À faire : utiliser des vêtements usagés

Crédits: Source : Clueless via IMDB, Paramount Pictures

On va se l’avouer, un des désavantages principaux de l’Halloween consiste à dépenser pour des vêtements qui ne servent qu’une fois. Rares sont les chances de porter le même costume l’année suivante. Et que dire du prix…

Pour nous qui sommes dans la  team #décroissance, l’achat d’un costume à usage unique est un peu aberrant. Au lieu de dépenser une cinquantaine de dollars pour un costume en plastique confectionné très certainement par des gens dans des conditions inhumaines, on choisit une option plus éthique: les boutiques de seconde main.

En choisissant un costume qui se rapproche de la réalité – comme les filles de Clueless, les vêtements pourront avoir une deuxième vie après la fête des Morts.

À faire : s’inspirer de séries télé

Crédits: Source: Capture d’écran Parks and Recreations, Deedle-Dee Productions

Tout comme les films, les séries ont une place particulière dans nos souvenirs. Les options sont nombreuses: tu peux jouer avec la nostalgie des gens en te déguisant en un personnage iconique comme Carrie Bradshaw ou Rachel de Friends, ou bien rester dans l’actualité et t’inspirer de séries plus récentes comme Parks and Recreation, Stranger Things, Dexter, Breaking Bad et American Horror Story.

Attention toutefois de ne pas choisir un personnage simplement par amour – on a beau avoir tous adoré This Is Us, c’est un peu difficile de se déguiser en un personnage comme Jack…

À ne pas faire : porter un costume politique

Crédits: Source: luckylittlemustardseed.com

C’est très lourd. On est ensevelis plus que jamais par des nouvelles alarmantes et on vit à travers un cycle de nouvelles particulièrement agressantes depuis les dernières années.

Bien qu’on comprenne le besoin de passer un message à la moindre occasion,  il faut aussi penser à se laisser respirer collectivement de temps en temps. On est convaincus que de faire une pause pendant une soirée sera bénéfique pour tout le monde.

On gardera notre énergie pour parler des dernières élections à Noël.  

À faire : être créative avec son maquillage

Crédits: Source: Gar Nichz via youtube

Parfaits pour celles et ceux qui ont un budget limité et un.e ami.e à l’aise avec un fond de teint. Reproduire une oeuvre de Roy Lichtenstein sur son visage, ça promet d’impressionner à coup sûr.
Si tu manques de motivation et/ou de temps, un maquillage bien exécuté peut aussi transformer un costume simple en un déguisement stupéfiant, comme un squelette hyper réaliste où une Wednesday Adams très stylée.

À faire : se déguiser en groupe

Crédits: Source: instagram @aimejai10

Parce qu’on ne fête jamais Halloween seul, pourquoi ne pas augmenter le plaisir en se créant un costume de groupe? L’impact sera beaucoup plus frappant, et les options sont bien plus nombreuses.

Se déguiser en Steve Zissou c’est bien, mais avoir avec toi l’équipage entier de The Life Aquatic, c’est mieux. Toi et ta gang pouvez aussi faire preuve de créativité en recréant les costumes de films et de séries comme The Breakfast Club, Mean Girls, Game of Thrones, Westworld…les choix sont infinis – suffit d’user de son imagination et de s’y prendre à l’avance.

À faire : s’inspirer de la culture populaire

Crédits: Source: instagram @alyssars

On parle ici de nouvelles virales qui peuvent facilement être ridiculisées sans tomber dans la division et les débats politiques. L’Halloween est fait pour le plaisir pur et simple – on gardera les débats politiques pour Noël.

Cette année, tu peux t’inspirer du dernier clip de Kanye West avec son costume cubique, de North West, des memes les plus populaires, de Meghan Markle et Prince Harry, ou même en candidat d’OD. Sois créative!

À ne pas faire : de l’appropriation culturelle

Crédits: Source : Unsplash

On le dit et on le redit – l’appropriation culturelle et le fait de caricaturer des cultures autres que la sienne, c’est non. Parce que ça fait des années que le sujet est traité en long et en large, les excuses ne tiennent plus vraiment la route, en 2018.

Avant de développer une idée de costume, suffit de se poser quelques questions: de quelle communauté provient cet objet/cette tenue? A-t-il une symbolique particulière? Pourquoi ai-je envie de prendre un symbole pertinent et le dénaturer pour m’en faire un costume?

Il faut assimiler une fois pour tout le concept selon lequel utiliser des symboles culturels en guise de costume est réducteur contribue à propager la marginalisation de groupes encore et toujours victimes de racisme systémique.

La propagation de stéréotypes a des effets néfastes partout – c’est pourquoi que ce soit dans un party entre amis ou en public, il faut être conscientsde l’image qu’on transmet avec de tels costumes.

À faire : s'y prendre d’avance

Crédits: Source : Unsplash

On est tous super débordés, mais si tu aimes autant l’Halloween que moi, fais des recherches quelques semaines à l’avance. Tu pourras te commander un costume en ligne et le recevoir à temps – ou encore fabriquer ton déguisement toi-même.

Ça risque de te coûter moins cher, et si tu planifies bien tout ce dont tu as besoin, le résultat sera certainement plus convaincant! En t’y prenant d’avance, tu pourras aussi altérer certaines pièces chez une couturière afin que tout soit parfait.

Si tu lis ceci à deux jours d’Halloween, opte pour un costume simple, et mets toute ta créativité sur le maquillage – comme avec un costume de Lady Gaga dans le clip de Judas, ou bien en faisant un clin d’oeil au clip 7/11 de Beyoncé. Tellement simple.

À ne pas faire : s’investir à contre-coeur

Crédits: Source: The Office / NBC Universal Television

On a tous déjà fait cette erreur. Le manque de temps, de budget, de motivation – tous ces éléments mènent souvent à des costumes bâclés.

Rien de pire dans une soirée costumée que de se faire demander sans relâche en quoi tu es déguisé. Si les ressources manquent, vas-y avec simplicité – tu peux faire le strict minimum et faire preuve de créativité, surtout si tu approches ton costume avec humour.

À ne pas faire: faire un blackface

Crédits: Sources: Devone Byrd, PacificCoastNews/Jill Greenberg for Netflix

Le blackface est profondément raciste, insultant et surtout, dégradant. La pratique du blackface remonte à l’époque esclavagiste, où les esclaves afro-américains étaient déshumanisés et exhibés pour la vente.

Cette déshumanisation s’est ancrée dans les esprits grâce au film le plus raciste de l’histoire du cinéma: The Birth of a Nation, par D. W. Griffith. Le film dépeint les noirs comme étant intrinsèquement diaboliques – et ils sont tous joués — surprise! — par des acteurs blancs en blackface.

Un portrait que cette communauté a dû traîner malgré elle à travers la période de Jim Crow, jusqu’à aujourd’hui. Les identités noires ont été malmenées à un tel point dans l’Histoire que de s’approprier cette particularité pour s’en faire un costume démontre une sorte d’emprise sur cette identité. Elle n’appartient à personne d’autre qu’à eux-mêmes.

À faire : s’inspirer de la musique

Crédits: Source : Instagram, madisonhartmannn

Ici, plus le clip est connu, plus tu risques d’être la star de la soirée. On te conseille d’utiliser ta garde-robe comme point de départ et d’improviser pour le reste en complétant avec quelques accessoires propres à la célébrité.

Tu as beaucoup de vêtements sportwear très années ’90? Déguises-toi en Backstreet Boy. Des pièces iconiques comme Baby Phat, Juicy Couture ou Sean Johns? Tu peux incarner J.Lo. Une robe noire, ou un kit de sport? Tu deviens Posh ou Sporty Spice.

En partant d’une seule pièce de vêtement, tu peux te bâtir un déguisement qui ne te ruinera pas. Si tu veux frapper fort, rien ne t’empêche de te déguiser en Michael Jackson!

À faire : s’inspirer de l’art et du cinéma

Crédits: Source: Capture d'écran / Bring it On / Universal Studios

Parce que les costumes de monstres et de cols bleus ne sont pas forcément ce qu’il y a de plus original, on peut piger dans le vaste milieu de l’art pour s’inspirer cette année.

Dans l’art visuel, on peut se transformer en Mona Lisa, en Jeune Fille à la Perle, au couple American Gothic de Grant Wood, où même en peinture de Banksy.

Parce que le cinéma est aussi une forme d’art, on peut piger dans une tonne de films où les costumes sont iconiques: Julia Roberts dans Pretty Woman, les cheerleaders de Bring it On, les filles de Clueless, Mia Wallace, les femmes des films de Wes Anderson…ce sont souvent les costumes les plus réussis, à notre humble avis.  

À faire: s’inspirer de personnes modèles

Crédits: Source: instagram @beyonce

Choisir d’incarner un modèle de société qui a fait progresser certains enjeux peut être un costume inspirant qui peut facilement épater les gens.

Tant mieux si tu choisis d’honorer une femme inspirante et que tu éblouis tout le monde avec un costume très pointu, mais ce n’est pas une excuse pour être condescendante avec celles et ceux qui n’ont pas eu l’idée de se déguiser en Rosie The Riveter, Marie Curie ou Maya Angelou. Chacun ses choix!

À ne pas faire: contribuer à la discrimination de communautés marginalisées

Crédits: Source : Unsplash

On ne parle pas que des costumes à connotation culturelle mais aussi des déguisements qui renvoient directement à des personnes marginalisées, comme les travailleuses du sexe, les sans-abris, les criminels notoires et les gens souffrant de maladies mentales. On ne comprends pas l’intérêt à la base – ce n’est ni drôle ni créatif, c’est tout simplement malaisant.

À faire : puiser de l’inspiration dans son enfance

Crédits: Source: Natasha Rose via youtube

Parce qu’on est tous et toutes un peu nostalgiques des années ’90, il y a de fortes chance pour qu’un costume qui fait référence à un film culte suscite l’admiration dans ton groupe d’amis.

Pourquoi ne pas mettre le paquet et te déguiser en Cendrillon, Blanche-Neige, Mulan, Jasmine ou Alice aux pays des Merveilles?

Si ces costumes sont un peu trop clichés à ton goût, tu peux faire appel à des classiques oubliés comme Scooby doo et sa clique, Buffy, ou les sorcières d’Hocus Pocus

À faire : oser le ridicule

Crédits: Source: Imgur

L’Halloween est très certainement une des seules fêtes où tout le monde, les plus petits comme les plus vieux lâchent leur fou. Tu peux jouer un rôle pendant une soirée.

Existe-t-il un concept plus libérateur? Le fait de se déguiser est une action comique qui nous ramène à l’enfance, alors on joue le jeu à fond et on ne se prend pas trop au sérieux.

Les costumes les plus drôles sont toujours ceux qui font le plus jaser, alors ça peut être ta chance de briller!

À ne pas faire : du slutshaming

Crédits: Source: Capture d’écran - Pretty Woman / Touchstone Pictures

Le jugement négatif. C’est épuisant, ça n’apporte rien de constructif et c’est franchement immature. Il serait bien qu’en tant que femmes, on cesse de poser des jugements les unes sur les autres et qu’on assume d’emblée que chaque femme peut prendre les décisions qui lui plaisent et ses motivations ne concernent qu’elles.

À ne pas faire : dormir avec son maquillage

Crédits: Source: Instagram @heidiklum

Bonjour les regrets. À notre avis, garder son maquillage en allant dormir est probablement pire que de se réveiller en lendemain de brosse.

Le hangover se soigne avec beaucoup d’eau, de la nourriture réconfortante et du repos.

Les ravages causés par le maquillage, eux, risquent d’être plus difficiles à régler…Parce que la soirée à des bonnes chances de finir tard garde avec toi des lingettes démaquillantes, afin de limiter les dégâts.

À ne pas faire : te ruiner

Crédits: Source: Instagram @heidiklum

Un mot: débrouillardise. Mis à part les costumes plus traditionnels, la plupart des déguisements peuvent être faits à la main, si tu t’y prends à l’avance. Il y a de fortes chances pour qu’il y ait quelque part sur la toile, un tutoriel pour t’aider à fabriquer certains accessoires.
Afin d’économiser encore plus de sous et d’éviter la surconsommation, demande à tes proches s’ils ont les objets qui te manquent pour peaufiner ton costume, tu éviteras ainsi les dépenses inutiles.

Hey there!

Forgot password?

Forgot your password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Close
of

Processing files…