Ton Petit Look

20 créateurs de mode québécois à surveiller

Par Annie Desjardins - December 23, 2018
Crédits: Source : Instagram, Mimi Hammer

Montréal et sa région sont riches en créateurs talentueux. On peut même dire que nous disposons ici, au Québec, d’un vivier de créateur de mode bien garni et brillant à portée de main. Si vous êtes tannés d’alimenter les chaînes de grande consommation à l’image de Zara ou encore H&M (pour n’en nommer que quelques-unes) et si vous avez le goût de magasiner intelligemment et de participer à l’essor de notre créativité locale, voici une liste non exhaustive des designers québécois les plus hot du moment. Si certains sont désormais bien établis, d’autres sont les étoiles montantes de la mode québécoise. Suivez le guide et découvrez 20 créateurs de mode à surveiller de très près.

Frank and Oak

Crédits: Crédits : Instagram, Frank and Oak

Le chic à la montréalaise ? Nous vous répondrons sans aucune hésitation : Frank & Oak. L’aventure commence en 2012 pour un groupe de créatifs passionnés de mode. Six ans après, on est admiratif de cette success-story plutôt incroyable!

Frank & Oak est une marque de vêtements qui se destine autant aux femmes qu’aux hommes, parité plus que parfaite donc. La marque propose des pièces classiques et intemporelles, qui peuvent être facilement twistées à l’occasion de collaborations spéciales avec des articles locaux (petit clin d’œil au génie de la collection capsule avec Ricardo Cavolo, lors de sa venue pour le festival Mural l’an passé), entre autres.

Magasiner Frank & Oak, c’est avant tout être sensibilisé à une certaine éthique de consommation responsable. En effet, la griffe préconise l’utilisation de matériaux ayant un faible impact sur la planète comme les fibres organiques ou même le denim éco énergétique. Enfin, pour couronner le tout, la marque reverse une partie de leur profil à Equitas – organisation favorisant les droits de la personne – et en travaillant avec Petites Mains, organisme qui soutient le travail des femmes défavorisées.

Être stylé n’aura jamais été autant citoyen qu’avec Frank and Oak!

Betina Lou

Crédits: Source : Instagram, Betina Lou

Dans la même veine que Frank and Oak, la griffe Betina Lou brille par sa sobriété.

Marque montréalaise de vêtements pour femmes (et seulement pour femmes!), Betina Lou a pour objectif initial de parvenir à associer moderne et tradition pour créer des pièces aux détails délicats et bien pensés.

L’accent est placé sur les couleurs neutres, ce qui permet aux vêtements de conserver une pertinence de style en toute saison, peu importe les couleurs tendance et éphémères du moment.

On chérit ces pièces comme si elles faisaient partie de la famille, puisqu’elles vieillissent avec nous au fil des saisons sans pour autant perdre de leur éclat.

Née en 2009 de l’inspiration de la designer Marie-Eve Emond, Betina Lou se joue de nous en revisitant des lignes classiques du vestiaire masculin ajustées pour les femmes.
Dessinée et coupée à Montréal, la marque préconise le « slow wear », c’est-à-dire acheter de la qualité plutôt que de la quantité.

Évidemment, tous les vêtements sont confectionnés en matière biodégradable… Oui, nous sommes déjà converties, pas vous ?

Éditions de robes

Crédits: Source : Instagram, Éditions de robes

Dès la première visite sur le site officiel, le slogan est lancé : « Robes, je vous aime ! ». Impossible de s’y tromper, ici les amatrices de robes sont la cible principale.

Avec cette marque, Julie Presant, la fondatrice, a décidé de déclarer son amour pour cette pièce si féminine qu’est la robe. Selon elle, la robe de ses rêves serait « facile à assumer » et « on la porterait sans se la compliquer. Elle serait coupée de façon irréprochable et mettrait celle qui la porte en valeur, peu importe sa silhouette ».

Pas tant d’extravagance dans sa vision, mais croyez-nous faire appel à Éditions de robes, c’est se donner l’opportunité de trouver la robe de ses songes les plus fous.

Les styles présentés sont des modèles classes aux lignes extra féminines, souvent ponctuées de couleurs flamboyantes. Éditions de robes dessinent et confectionnent ses robes à Montréal.

Encore un brand, gage de qualité locale !

Pony

Crédits: Source : Instagram, Pony

Voilà la petite surdouée du milieu de la mode montréalaise : Pony. Aussi farceuse qu’hilarante, la marque de la créatrice Gabrielle Laila Tittley propose des vêtements aux lignes streetwear avec des visuels enfantins, colorés et drôles.

Elle représente avec humour certaines personnalités de la culture populaire. Les créations avec Drake sont de loin nos favorites.

Dernièrement, nous avons pu voir Charlize Theron porter fièrement un de ses must-have, le fameux chandail « HUG LIFE ». Pour la jeune créatrice, c’est la consécration.

En outre, Pony fait de l ‘Art et propose souvent des happenings artistiques où elle met en scène d’autres de ses contemporains. On pense notamment à la série d’événements « L’amour passe à travers le linge » où elle a réuni 23 artistes visuels québécois pour créer une ligne éphémère de tee-shirts autour de la cause de l’association « Réseau Ado », organisme prévenant contre le suicide chez les ados. Encore un moyen de s’habiller en faisant bénéficier la communauté…

En attendant le prochain, nous vous invitons à visiter sa collection vitaminée en attendant l’été.

Valérie Dumaine

Crédits: Source : Instagram, Valérie Dumaine

Valérie Dumaine est une créatrice émérite, qui a puisé sa créativité dans ses diverses itinérances urbaines. Alors qu’elle n’était encore qu’une étudiante, elle réalise un certificat universitaire en allemand à l’UQAM qui la conduit tout droit à Berlin. Une fois sur place, elle humecte l’ambiance de la ville, mais se fait aussi fine observatrice de ses habitants.

L’Europe est un vivier riche en termes d’inspiration vestimentaire, Valérie Dumaine l’a vite compris. À son retour à Montréal, la créatrice déborde d’idées et décide que c’est le moment opportun pour fonder sa propre griffe. L’aventure commence.

Les coupes classiques sont déclinées sous différents aspects, tout en demeurant dans un style urbain et moderne. La créatrice fait appel à son héritage passé pour créer des pièces contemporaines. Valérie Dumaine est aussi très sensibilisée par les pratiques écoresponsables et décide de s’allier à un organisme d’intérêt général lors de chaque saison.

Une manière de participer à la sensibilisation de ses consommateurs. Une initiative que l’on applaudit bien fort.

Jeane and Jax

Crédits: Source : Instagram, Jeaneandjax

Les designers québécois de sacs ont aussi la côte.
On se tourne désormais vers Jeane & Jax qui propose des sacs en cuir végétalien aux lignes contemporaines ET à des prix abordables. Le mandat fait rêver, n’est-ce pas ?

La marque s’engage en effet à utiliser des matériaux végétaliens de la plus haute qualité possible. Silvia Gallo, la fondatrice de Jeane & Jax, a travaillé dans le milieu de la mode pendant plus de 15 ans, ce qui lui a permis d’affirmer ses envies et de dessiner avec précision son propre projet.
Consciente des préoccupations de ses clients, c’est pourquoi elle a décidé d’axer ses activités vers une certaine responsabilité sociale.

Ainsi, Jeane & Jax sont validés par l’organisme PETA (Pour une Éthique dans le Traitement des Animaux), qui préconise un mouvement de changement dans le milieu du cuir et de la fourrure.

Jeane et Jax offre désormais une collection de sacs est très variée qui ’adaptera à n’importe quelle épaule. Il ne vous reste plus qu’à choisir votre accessoire fétiche, dans le respect le plus total de nos amis les animaux.

Marie Saint Pierre

Crédits: Source : Instagram, Marie Saint Pierre

La marque Marie Saint Pierre représente par son ingéniosité et ses lignes avant-gardistes tout le génie des créateurs québécois.

Pénétrez dans l’univers de la marque et vous serez charmé par l’originalité de chaque pièce présentée. La collection 2018 propose des lignes inspirées de différents univers, mais rassemble la crème de la crème d’étoffes de choix. Entre tensions élégantes et contradictions ingénieuses, Marie Saint Pierre crée des vêtements uniques qu’il fait plaisir de porter lors de grandes occasions comme des cérémonies, party de fête ou mariage. Ce n’est évidemment pas la meilleure option pour sortir son chien au bout de la rue!

Marie Saint Pierre garde au centre de ses préoccupations l’impact environnemental de ses vêtements, c’est pourquoi la marque utilise essentiellement des matières écoresponsables.

Et puis comme le dit si bien Marie Saint Pierre elle-même : « en créant une armure sophistiquée pour la femme moderne, elle leur propose une façon audacieuse d’aborder le quotidien », et toc.

UNTTLD

Crédits: Source : Instagram, UNTTLD

On poursuit ce joli tour d’horizon des créateurs de mode québécois avec une autre marque qui fait dans le luxe et le minimalisme : UNTTLD. En totale adéquation avec son temps UNTTLD s’inspire de la mode masculine comme de la mode féminine pour créer une expérience intemporelle du vêtement.

L’utilisation de tissus fins qui s’ajustent parfaitement avec toutes les silhouettes est la marque de fabrique de cette marque qui fait de la recherche de la coupe parfaite pour tous types de corps, son cheval de guerre. Par conséquent, les collections proposent des styles amples et cintrés très élégants, dans des coloris à dominance noir et blanc.

L’univers très graphique de la saison Printemps – Été 2018 nous séduit littéralement. Laissez-vous porter dans l’univers mystérieux d’UNTTLD, et laissez entrer un caractère unique dans votre look quotidien.

Là aussi, ce sont des vêtements classieux que l’on sortira lors de nos plus belles occasions, on évitera donc de les porter un dimanche pour chiller devant Netflix. À moins que vous ne fassiez cette activité vêtue de façon démesurément classe…

Bodybag by Jude

Crédits: Source : Instagram, Bodybag by Jude

Lancée en 1998 par Judith Desjardins, la marque Bodybag by Jude propose des vêtements dont les inspirations alternent entre un côté très edgy et des lignes plus chics.

Cette ancienne adepte des milieux underground (et accessoirement rave party), a voulu créer une ligne de vêtements avec des pièces simples qui peuvent s’adapter au quotidien des jeunes professionnelles.

100% pur produit montréalais (pensé et confectionné dans notre magnifique ville), Bodybag by Jude travaille avec des tissus hauts de gamme et offre des détails qui font tout le renom de la marque. Ici, les lignes sont très féminines et ultras contemporaines.

On imagine très bien porter un total look Bodybag by Jude pour aller siroter des bières au parc, une fois que les beaux jours seront enfin revenus.

Pourtant certaines robes très chics s’adapteront parfaitement pour un souper avec votre belle-famille. Bodybag by Jude se fiche des conventions et propose à ses clientes, une liberté de mouvements et de style au quotidien!

Atelier New Regime

Crédits: Source : Instagram, Atelier New Regime

Marque de streetwear montréalaise, l’épopée de l’Atelier New Regime débute en 2009.

Tout a commencé par un projet-passion porté par trois rêveurs créatifs depuis leurs chambres à coucher où ils stockaient les tee-shirts avant de les revendre.

L’amour du design, de la culture de rue et de la photographie, est autant de facteurs qui ont façonné leur marque urbaine, Atelier New Regime.

Désormais, la marque va au-delà de la création de vêtements et elle essaie de transmettre aux gens qu’elle rencontre sur sa route, un message positif d’inspiration et de rêve.

« Atteignez votre plein potentiel et n’ayez pas peur d’explorer vos limites. Si vous le pouvez, changer le monde autour de vous ! », voilà ce que ANR aurait pu dire lors d’un panel en coaching de vie.

Nous soulignerons aussi que c’est une marque consciente de l’attractivité de la mode montréalaise, et qui ose avec brio réaliser des partenariats d’excellence avec d’autres marques.On pense notamment à sa remarquable collection capsule réalisée autour du velours avec le magasin populaire Off The Hook. Voilà!

Denis Gagnon

Crédits: Source : Instagram, Denis Gagnon

Le designer Denis Gagnon a su se faire une place de choix dans le paysage des créateurs locaux avec sa façon très « couture » de travailler le cuir. Mais pas seulement. Il ose également travailler des morceaux de soie pour les transformer en pièces aériennes, très spectaculaires.

Il faut dire que Denis Gagnon a commencé à créer dans l’univers du Théâtre où il confectionnait, avec vision et grandeur, des costumes. La démesure et la fantaisie, Denis Gagnon ça le connaît pas mal!

Mais c’est en 2008, avec son défilé « Denise Back » organisé à la Fonderie Darling que le créateur a fini par convaincre le tout Montréal.  Dès 2010, Denis Gagnon devient le premier designer québécois à s’exposer au Musée des beaux-arts de Montréal.

Depuis, sa renommée ne fait que de grossir, à tel point que sa boutique du Vieux Montréal est un passage obligé pour toutes les fashionistas mondiales. On ne cessera de vous le répéter : parler de mode québécoise sans parler de son enfant chéri Denis Gagnon serait faire une grossière erreur!

 

WRKDEPT

Crédits: Source : Instagram, WRKDEPT

Voici sûrement la plus edgy et la plus énigmatique des marques d’ici, WRKDEPT est plutôt un collectif d’artistes qui créent des vêtements et accessoires dans le savant mélange des genres et des influences.

Aussi, chaque collection est réalisée en collaboration avec des designers externes. C’est notamment le cas de la saison printemps – été 2016 où l’équipe de WRKDEPT s’est entourée d’un designer londonien pour réaliser des chaussures à l’aide d’une imprimante 3D. On vous avait prévenu, il s’agit d’une marque pas mal flyée!

De plus, la marque a au cœur de son investissement la promotion de la musique. Sur leur site web, on peut trouver des mixtapes spéciales pour initier les saisons, travaillées en collaboration avec des artistes de la scène québécoise.

Autre grosse particularité de la marque : elle est unisexe. Un moyen d’accéder à des pièces uniques, tout en se questionnant sur des thématiques aussi importantes que celles du genre!

Sokoloff

Crédits: Source : Instagram, Sokoloff

Nous poursuivons avec une marque qui n’a rien à envier aux marques internationales de lingerie, on appelle à la barre : Sokoloff Lingerie.

L’art du sous-vêtement est une science de haut vol. Qu’on le croit ou non, cette marque est réalisée à 100% au Canada et elle propose des pièces d’une qualité folle.

Nous sommes passionnés par la délicatesse de sa dentelle, les formes sexy et raffinées de ses modèles de sous-vêtements. Ses missions sont simples : représenter une production et une distribution locale, offrir des produits de qualité pour les jeunes branchés, encourager une vision santé de l’image du corps tout en promouvant la diversité de formes.

La designer Sofia Sokoloff est le cerveau créatif de la marque. Au fil des saisons, elle propose des looks naturels tout en rehaussant les courbes naturelles des clientes.

Messieurs, si vous ne savez pas quoi offrir pour la fête de votre blonde, surtout n’hésitez pas et courrez vous procurer du Sokoloff!

Lowell

Crédits: Source : Instagram, Lowell Mtl

Vous l’aurez bien compris, Montréal regorge de créateurs locaux qui assurent. Parmi eux, on aime tout particulièrement la griffe de mode Lowell, experte en maroquinerie.

Si la marque vient néanmoins bel et bien de Montréal, elle tient en effet son nom de la ville américaine de Lowell, située dans le Massachusetts. Pourtant, les collections proposées par Lowell sont totalement inspirées par le rythme et le style de vie montréalais.

Ode au cuir sous toutes ses formes, Lowell prend un soin tout particulier à respecter l’environnement et à maximiser ses bons moves éthiques.

En fervents passionnés de cuir, les petits génies derrière la marque, Rachel et Mathieu, travaillent avec du cuir spécialement venu des États-Unis, pour limiter l’utilisation de matières polluantes utilisées lors des transports de marchandises.

En revanche, les collections sont quant à elles pensées, désignées et assemblées dans leurs ateliers montréalais pour une fin de production 100% locale.

En quelques années, Lowell a su s’imposer parmi les valeurs sûres de la maroquinerie québécoise tant leurs sacs à dos et leur collection de vêtements, aux lignes minimalistes, intemporelles et légèrement arrondies pour certains, sont devenus des références absolues portées par tous les Montréalais branchés.

Matt & Nat

Crédits: Source : Instagram, Matt & Nat

Dans la catégorie des marques de maroquineries végane, Matt & Nat est reine.

Contraction des mots « material » et « nature », la griffe, née en 1995, fait la part belle au cuir végétal, mais pas que. En effet, défendant une vie totalement en phase avec les éléments naturels, la marque Matt & Nat s’amuse avec des matières et des textures recyclées.

Nylon, carton, caoutchouc, liège ou encore bouteilles en plastique, tous les éléments recyclables sont bons pour jouer avec et être réutilisés en une collection de sacs à main (et à dos) super stylée.

D’ailleurs, la griffe a dernièrement poussé l’amour de la récupération jusqu’au point d’utiliser des pneus de vélos recyclés.

Jouant sur des coupes modernes, intemporelles et très tendance, Matt & Nat a réussi à s’inscrire parmi les préférences des Montréalais(e)s les plus en vogue.

Mimi Hammer

Crédits: Source : Instagram, Mimi Hammer

Aux premiers abords, ce n’est clairement pas à Montréal que l’on imaginerait une marque de maillot de bain qui cartonnerait autant et pourtant, Mimi Hammer a su séduire plus d’une acheteuse compulsive qui capote sur les costumes de bain.

À l’initiative de Mimi & August, une boutique générale qui vend également des chandails cute et des accessoires pour la maison, se cachent Camille et Joao.

Ensemble, les deux compères ont donné lieu à Mimi Hammer, côté maillot de bain et Mimi & August, de façon plus générale.

« Notre mission est d’offrir des produits accessibles sans nuire à la qualité des conditions de vie des gens qui les produisent », peut-on lire sur leur site officiel et à juste titre, chez Mimi & August, la production est maîtrisée et consciencieuse.

En prime, on ne peut s’empêcher de souligner la diversité que prône Mimi Hammer en refusant de se plier aux normes corporelles imposées par les diktats de la mode. Aussi, la marque prend un soin tout particulier à faire poser de vraies femmes aux corps assumés et différents pour faire la publicité de leur ligne de maillot de bain.

Une initiative que l’on salue haut la main en tant que ferventes partisanes du body-positivisme !
D’ailleurs, vous pouvez tout à fait être vous aussi l’une des ambassadrices de la collection grâce à la campagne Be Mimi, qui permet à la marque de piocher ses mannequins parmi les girl next door que nous sommes.

MARKANTOINE

Crédits: Source: Instagram, MARKANTOINE

On vous le disait : le Québec regorge de créateurs tous plus surdoués les uns que les autres. Parmi cette nouvelle génération de designer prometteur se niche MARKANTOINE.

À 27 ans, le jeune MarkAntoine est effectivement l’une des étoiles montantes de la mode québécoise. S’il s’est fait remarquer dès 2015 à la suite de son premier défilé, l’enfant terrible de la couture est désormais en phase de devenir un grand bonhomme.

Dernièrement, ses créations ont été portées par Pénélope McQuade qui a eu la chance de porter un modèle audacieux de jupe à volants comme personne.

Entreprenant et n’ayant peur de rien, Markantoine joue avec les codes d’une culture à cheval entre le punk et le gothique saupoudrée d’une jolie dose de contemporain.

En prime, le jeune homme a décidé de rendre un hommage aux muses montréalaises pour présenter sa dernière collection Printemps/Été 2018. Maripier Morin ou encore Catherine St-Laurent ont donc porté fièrement ses créations pour en faire la publicité. Un génie on vous dit.

Spilt Milk

Crédits: Source: Instagram, Spilt Milk

Si vous ne connaissez pas encore Spilt Milk, on vous conseille sérieusement d’y jeter un œil. Et ce d’autant plus si vous êtes fans des chandails on ne peut plus second degré, colorés et tendances.

En effet, Alice Zhang, la jeune créatrice qui se cache derrière la marque, aime se jouer des icônes de la pop-culture du moment pour détourner leur image de façon espiègle.

Entre Kanye West qui se frenche lui-même, Beyoncé qui trône en Jésus dans une reproduction très girl power et bad ass du tableau de de Vinci, La cène, ou encore Drake version  contrepèterie de Magritte, il y en a absolument pour tous les goûts. Ouaip’, Alice Zhang a bien plus d’un tour dans son sac et ses designs résolument cools et contemporains nous font vraiment capoter.

Ses créations vestimentaires, qui peuvent aussi se décliner sous forme de briquets ou autres accessoires, se portent à merveille avec une paire de mom jeans et des sneakers.

Pour les habitants de Montréal, les créations funky de Spilt Milk se retrouvent facilement chez Citizen Vintage. Aussi, la jeune créatrice est très souvent présente sur les marchés comme les puces POP, par exemple.

Gibou

Crédits: Source : Instagram, Gibou

Depuis le début de l’année, chez Ton Petit Look on est particulièrement fan de Gibou. C’est simple, pour peu que vous soyez des lectrices assidues du blogue, vous avez certainement vu les jumelles porter plusieurs headbands de la collection.

Gibou, c’est une marque québécoise qui propose aux mamies de tricoter des tuques super chaudes. Pour  diversifier son champ d’action, la marque propose aussi de super jolis headbands en tissus ou en velours.

 

Toujours correct

Crédits: Source : Instagram, Toujours_Correct

Toujours Correct c’est l’oeuvre de deux soeurs, Béatrice et Romane, au second degré et à l’humour évidents. Ce qu’on aime ? Des vêtements zéro prise de tête, des chandails colorés aux messages rigolos et des tuques qui affichent des « toujours correct ».

Chez les deux soeurs, la bonne humeur est garantit et ça se ressent jusqu’au bout du tissu !

Hey there!

Forgot password?

Forgot your password?

Enter your account data and we will send you a link to reset your password.

Your password reset link appears to be invalid or expired.

Close
of

Processing files…